Le vent nous portera 2016

La collecte de bois flottés, sur les côtes de Normandie et de l’Ouest français, additionnée à la récupération de matériaux divers et d’objets de rebut abandonnés réalisées au hasard de mes déplacements et au fil du temps sont le point de départ de cette installation. Je les assemble autour d’un même dispositif : des gonds se dressent depuis un socle en pierre et les érigent en totem. Ce dispositif redonne à ces “rebuts”, qui font désormais parti d’un tout, une forme d’existence qu’ils avaient perdue : ils ont non seulement à nouveau une visibilité mais font désormais “signe” de par leur positionnement en suspens. Ce passage de l’obscurité à la lumière leur donne une présence nouvelle. Il questionne notre rapport à notre environnement en faisant appel au rituel à travers une forme sculpturale familière, le totem.

Le vent nous portera – vue d’ensemble (triptyque)
Ensemble de 50 assemblages réalisés entre 2015 et 2016
Installation et dispositif modulable entre 4 et 6 mètres de largeur suivant agencement
Dimensions variables : la hauteur de chacun des assemblages varie entre 135 cm et 250 cm